BLITZ!

TELEX – BLITZ! numéro 23

Ovter God, Kvlt Life

Duo venu de Seattle (Etat de Washington), Ovter God publie son premier EP intitulé « Kvlt Life » : 5 titres d´électro-pop dansante de très bonne facture. Rihannon Harrigan, la chanteuse, écrit les paroles, tandis que JP Anderson, le producteur, joue des instruments et chante en accompagnement.

Les deux morceaux que nous avons préférés sont « Media » et « A Moment ».

Information : https://ovtergod.bandcamp.com/album/kvlt-life

Il fallait oser ! La formation Choir Division vient de Hambourg et s´est spécialisée dans les reprises chorales de titres de... Joy Divsion et New Order. La cover version de l´excellent « Atmosphere » est proposée en deux versions, l´une interprétée a capella, l´autre soutenue par une rythmique synthpop agréable.

Le résultat surprendra plus d´un auditeur, mais cette initiative étonnante méritait d´être saluée.

https://choirdivision.bandcamp.com/track/atmosphere
https://choirdivision.bandcamp.com/track/atmosphere-remixed

Paru le 29 mai dernier, le volume IV de la compilation « Sparkles In The Dark » du label italien Dark Italia frappe un grand coup, avec de remarquables titres dark electro,ou post-punk.interprétés par de vraies pointures du genre : Boy Harsher (« Pain », sublime et trouble), Japan Suicide (« This Be The Verse »), Parade Ground (« Sulk », remixé par Front 242), The Soft Moon (« Hunger » dans une version extended encore plus torturée) ou She Past Away (« Katarsis » remixé par Ash Code), sont présents aux côtés de nombreuses autres formations qui montrent tout leur savoir-faire. Indispensable !

Informations : https://darkitalia.bandcamp.com/album/sparkles-in-the-dark-vol-4

Nouvel EP de la formation gothique italienne Russian Rose, paru en mai 2017, « Civil People » rassemble 6 titres de très belle inspiration. Ce groupe basé à Rome revendique les influences de Depeche Mode et Sisters of Mercy. L´auditeur est plongé dans une ambiance mêlant spleen et colère contenue, dans un style proche des grands Nosferatu ou The Mission. Notre morceau préféré est « Mind Fight », à la ligne de basse généreuse.

Sur Internet : https://russianrose.bandcamp.com/album/civil-people-2017

Portent-ils malheur ? En tout cas, Les Chats Noirs nous ont séduits avec leur nouvel album « Les Fleurs des Morts » paru le 15 juin dernier.

Fondée par Nyx Raven, disc-jockey goth, et Lucien D´Anjou, ancien chanteur du groupe Tessália,de Curitiba (Brésil), cette formation brésilienne joue un rock gothique de très bonne facture, associant un chant assez doux à des lignes de basse solides et des séquences au piano très émouvantes, jouées par Nyx Raven.

Le duo produit aussi une soirée gothique régulière, dénommée « Release the Bats » qui rassemble de nombreux fans dans le sud du Brésil.

Leurs chansons figurent dans les set-lists des DJ Gevian Marx et Albano Mendes, qui mixent pour le plus grand club gothique du Brésil, le fameux Madame Club de Sao Paulo. Petit bonus : le clip video de « Death Is Alive » est disponible sur le bandcamp.

Officiel :
https://waverecords.bandcamp.com/album/w068-les-chats-noirs-les-fleurs-des-mortes

Basé à Kassel (Allemagne), le label Body Music publie régulièrement des compilations rassemblant des formations EBM, dark electro et industrielles.

Les 29 titres de « Body Virus » seront conformes aux attentes des amateurs, proposant des moments d´énergie pure à la manière de : Wumpscut ou Front 242 (le remix de « Ravens Heart » de Synthetic Blast, « Human Rights » d´Inline Sex Terror, ou encore le très Acid House « Move Your Body » de Lost Image) et des morceaux plus mélodieux et introspectifs, comme l´excellent « Black Comedy » de Post Machinery Environment, qui clôt cet album disponible au téléchargement.

Sur Internet : a href="https://bodymusic.bandcamp.com/album/body-virus"> https://bodymusic.bandcamp.com/album/body-virus

Le label barcelonais Domestica Records publie les « Canciones Inmediatas 1981-1983 » de Tiempo 555, projet minimal synth d´un trio espagnol dissout peu après, qui emprunte son nom à une puce électronique utilisée pour gérer le temps sur les synthétiseurs.

Le son est clair mais évidemment daté sur les sept morceaux. La voix et les mélodies sont agréables, rappelant cet âge d´or du do it yourself et du bricolage électronique emblématiques de l´âge d´or du post-punk.

Commander : https://domestica.bandcamp.com/album/tiempo-555-canciones-inmediatas-1981-1983-2016-ref-dom28-l

Le label brésilien Paranoia Musique nous vient de Rio de Janeiro et a publié le 14 juillet dernier une compilation sobrement intitulée « vol. I », qui nous permet de découvrir onze titres représentatifs d´un catalogue diversifé puisqu´il regroupe des formations Gothik / Electronic / Post-Punk / Synth. Le morceau que nous avons préféré est « Empty Space » de Hante., même si l´ensemble du disque est très intéressant, en particulier le très puissant « Tonttujen Kestit Jälkiruoka » de TONTTU.

Pour écouter et commander : https://paranoiamusique.bandcamp.com/album/paranoia-musique-vol-1

La scène bordelaise est dynamique, avec plusieurs formations cold wave, comme Chambre Froide, qui avec son 4 titres « Smiling Faces » paru en 2012 avait su créer une ambiance comparable à celle des Cocteau Twins, avec des thèmes mélancoliques et une voix féminine assez éthérée. Un an plus tard, la rythmique se faisait plus dure, et les mélodies plus froides sur les huit titres de « Nothing But Puppets », qui rappellent davantage Lebanon Hanover.

Ecouter : https://villesnouvelles.bandcamp.com/album/nothing-but-puppets

Duo post-punk qui chante en anglais et en allemand, Mirage a frappé très fort avec deux titres percutants « Erasure » et « Oslo » parus le 2 juillet dernier. Le chant de Jan Utecht est nerveux, les guitares sont efficaces et l´ensemble transpire l´urgence. On espère simplement que le site du label Svartrecords fonctionnera bientôt.

Pour écouter : https://miragemirage.bandcamp.com/album/erasure-oslo