Drapeau Francais
Union Jack
BLITZ!

Les Entretiens de BLITZ!

Par le Général Hiver

Nous avons été contactés par ELEVN, duo français de Dark Synthwave Metal qui regroupe des membres de Hantise (Freakz Me Out) et de Hollow Corp. (Prosthetic Records) et dont l´univers s´inspire des bandes originales de films d´horreur et de science-fiction des années 80.

Leur premier single « Escape The Matter », à la mélodie très agréable, offre un final particulièrement intense, soutenu par un clip qui ne l´est pas moins : https://www.youtube.com/watch?v=ChGOVlkfxKo
Le groupe propose un morceau de la même veine (si l´on peut dire, car le clip est particulièrement sanglant) en téléchargement gratuit, intitulé « Burn Alexandria Burn » : https://www.youtube.com/watch?v=QyEA7zgsUbg
Également en téléchargement gratuit, une très belle reprise du thème musical de « The Fog » de John Carpenter : https://www.youtube.com/watch?v=gWYNramEN6Y
Nous avons souhaité en savoir davantage sur les projets de ce duo particulièrement inventif, dont les réponses ont satisfait notre curiosité.

  1. Pouvez-vous vous présenter en quelques mots, et nous indiquer ce qui vous a conduits à monter le projet ELEVN, en plus (ou comme successeur) de vos projets respectifs ?
  2. ELEVN : Tout a commencé par un innocent échange de mails fin août 2016. Après avoir chacun de son côté bingewatché la série Stranger Things, nous avons commencé à nous échanger des riffs de grattes et quelques sons de synths sans but précis, sans ligne directrice, et en quelques jours nous avions l´ébauche d´une dizaine de titres.

    Nous nous connaissons depuis presque 20 ans, avions deux groupes ensemble à la fin des années 90 mais nous nous étions perdu de vue et chacun avait continué sa carrière musicale de son côté. Elevn est le fruit de cette retrouvaille, deux vieux potes réunis qui prennent du plaisir à créer ensemble quelque chose de nouveau en puisant dans leurs expériences et leurs influences musicales, télévisuelles et cinématographiques !

  3. Vos références semblent essentiellement provenir du cinéma d´horreur et de science-fiction. Vos morceaux peuvent constituer de parfaites bandes originales de films. Allez-vous créer des chansons, sur lesquelles vous poserez vos textes, ou allez-vous conserver le format instrumental qui caractérise les morceaux d´ELEVN à ce jour ?
  4. ELEVN : C´est vrai que notre premier réflexe est de se tourner vers de l´instrumental, mais nous travaillons aussi sur des titres avec du chant ! Notre volonté avec Elevn est d´échanger avec un maximum de personnes, d´aller à la rencontre d´artistes que nous apprécions, et surtout... ne pas se poser de barrières !

    Nous aurons donc des intervenants différents pour chaque titre : une chanteuse 80s, un chanteur metal, un rappeur US, un chant batcave, bref, un seul leitmotiv : prendre du plaisir.

  5. Le morceau « Escape The Matter » est excellent, avec ses changements de rythme et d´intensité. Quelles ont été les conditions de sa création ? Etes-vous partis d´images de films qui vous ont inspirés, ou le thème musical s´est-il imposé d´emblée ?
  6. ELEVN : Merci beaucoup !
    Quand nous composons un morceau, nous appliquons notre propre règle de 3 :
    Peut il illustrer/mettre en valeur des images ?
    Peut il faire bouger les gens en salles/clubs ?
    Peut il être écouté la nuit, seul en voiture ?
    S´il remplit les 3 conditions, on le garde.

  7. Avez-vous prévu de vous produire sur scène prochainement et pouvons-nous espérer un album pour bientôt ?
  8. ELEVN : Nous travaillons actuellement sur un album 11 titres. Nous y mettons beaucoup de temps et d´énergie. Il est quasi terminé, pour une sortie au printemps 2017.

    Nous travaillerons ensuite sur le live, qui est forcément la finalité car nous voulons plus que tout faire découvrir notre univers aux gens à travers du live.

    Nous débordons d´idées, nous sommes habitués à la scène (plus de 500 dates cumulées avec nos anciens projets respectifs) et nous souhaitons créer un live qui sera une véritable expérience auditive et visuelle pour le spectateur.

    Nos premières dates auront lieu au printemps 2017 !

    Blood Romance est un duo qui nous vient du Kazakhstan, dont le premier EP, « Envy », est sorti en octobre en téléchargement, après trois singles. Ils s´intéressent à la peinture et leur musique associe avec bonheur la touching pop et les heavenly voices. Faisons connaissance avec eux maintenant :

    1. Tout d´abord, pouvez-vous vous présenter à nos lecteurs ? Quand avez-vous commencé à jouer ensemble ?
    2. Bonjour, nous sommes Lana et Rustan de Blood Romance. Nous avons commencé à jouer ensemble en ce froid mois de décembre 2015.

    3. Selon votre bandcamp, vous vivez à Aktobe, une ville du Kazakhstan. Comment décririez-vous la scène rock de votre pays ? Y a-t-il beaucoup de groupes post-punk, gothiques ou jouant de la touching pop, et leur est-il facile de répéter et d´enregistrer des disques ?
    4. R : Dans les années 90, Aktobe abritait plusieurs bons groupes de punk rock, mais personne ne jouait de rock gothique ou de post-punk. De nos jours, les jeunes ne s´intéressent pas à la musique, il n´y a pas de studios ou de lieux pour les répétitions. Deux ou trois groupes jouent dans leurs garages et enregistrent leurs disques chez eux. C´est notre cas.

      L : D´une manière générale, la scène musicale du Kazakhstan est plutôt limitée actuellement.

    5. Votre musique combine parfaitement des mélodies délicates et des « heavenly voices ». Quelles sont vos principales influences musicales ?
    6. R : Oh, merci. La mélodie est l´élément le plus important de notre musique. Nos influences principales sont Nirvana et The Cure. Nous essayons de toujours associer des mélodies efficaces à la noirceur post-punk.

      L : Nous sommes aussi influencés par les tonnes de pop music que nous avons écoutées étant plus jeunes.

    7. Nous voudrions vous féliciter pour le choix de vos photos de couverture, inspirées de Gustav Klimt et René Magritte, entre autres. Comment les sélectionnez-vous ?
    8. R : Cela a commencé lorsque j´ai vu le visage de la Lucrèce mourante de Rembrandt (notre couverture pour « Love and Hate »), il y avait tant de douleur dans son regard. « Puberté », œuvre de Monk (couverture de « I´ll Be Fine ») inspire la peur et « Adele » de Klimt (couverture de « Don´t Ask Me Why ») n´est qu´affaire de sexe. Je crois que l´art et la musique, c´est la combinaison parfaite.

    9. Aurons-nous le plaisir de découvrir le premier album de Blood Romance bientôt ? Avez-vous prévu des concerts en Europe occidentale l´an prochain ?
    10. L : Nous avons prévu de sortir un single chaque mois à partir de janvier prochain, ou un peu plus tard. À la fin de l´année prochaine, il est possible que nous en choisissions plusieurs, auxquels nous ajouterons d´autres chansons pour faire un album.

      R : Nous voulons jouer des concerts en Europe, si l´on nous invite nous viendrons, bien sûr. Le vin français me manque. Nous attendrons la prochaine livraison de BLITZ!
      With love
      BR

    Sur Internet :
    https://bloodromance.bandcamp.com/album/envy-ep