Drapeau Fran├žais
Union Jack
BLITZ!

Interview BLITZ! numéro 18 : ATOMIC NEON

Par le Général Hiver

Atomic Neon

Groupe gothique et post-punk expérimenté, Atomic Neon nous vient d´Essen et de Bochum, en Allemagne. Rio Black, son leader, nous a adressé le dernier opus et nous avons voulu en savoir plus.

Tout d´abord, pourriez-vous vous présenter pour les lecteurs de BLITZ! ?

Bonjour, je suis Rio Black et nous sommes le groupe Atomic Neon, un groupe post-punk originaire d´Allemagne (Essen et Bochum).
Je suis le chanteur et l´auteur des textes. Sur scène, il y a aussi Sandy (basse), Lars Kappeler (guitares et enregistrements), Ro Boheme (guitares), Friedi Hü (batterie) et Dani Dark (claviers).

La mélodie est très importante dans vos compositions. Vient-elle en premier lieu quand vous créez un morceau ?

Cela dépend. Parfois, lors des répétitions, la musique me vient en premier. Parfois, ce sont les paroles que je trouve d´abord. Il m´arrive aussi d´écrire des paroles sans musique, qui s´accorderont bien avec un morceau un de ces jours.

Votre album sorti en 2015, « Down », sonne comme un très bon album de rock avec des aspects gothiques et darkwave. Quel est votre parcours en tant que musiciens ?

La plupart des membres du groupe ont de nombreuses années de pratique, dans plusieurs groupes. Lars Kappeler joue de la basse dans son propre groupe, mais, avec nous depuis 2010, il tient la guitare. Ro Boheme, dans le groupe depuis l´an dernier, a joué dans des formations metal auparavant. Sandy a commencé chez nous en 2009 aux claviers, mais elle est passée à la basse en 2010. Elle a aussi été bassiste dans d´autres formations.
Friedi Hü et Dani Dark ont intégré Atomic Neon en 2010, c´est leur premier groupe.
Quant à moi, j´écris depuis plus de 20 ans et j´ai joué dans plusieurs groupes punks et wave. Je joue sur scène depuis 1994.
Nous sommes un groupe post-punk, dark rock et wave de l´ancienne école ! .

Plusieurs de vos chansons semblent inspirées par The Cure, particulièrement sur votre album de 2016 intitulé « The Bodanegra Session » (« Another Way », « Dark City »). Ressentez-vous une émotion particulière quand vous les écoutez ? À part ce groupe doué et important, quelles influences pouvez-vous citer ?

Tout d´abord, je dois dire que le CD « The Bodanegra Session » n´est pas un album, mais une collection de chansons composées avec mon ami John Smith (Bodanegra), comme un spécial pour Atomic Neon.

J´aime The Cure et David Bowie, qui appartiennent définitivement à mes influences. Mais les membres du groupe sont influencés par bien d´autres artistes, surtout des années 80 et 90 : Nephilim, Sisters of Mercy, Charles De Goal, The Chameleons, Joy Division, Talking Heads... Et j´espère qu´au final nous sommes plus Atomic Neon, plus qu´aucun autre groupe arrivé avant nous !

Pouvez-vous nous parler en quelques mots de la chanson « Dark City » ? S´agit-il de la ville dont vous êtes originaires, Essen ?

C´est possible, oui. Essen est une de ces grises villes industrielles allemandes, tout comme Bochum. Je vis à Essen et notre studio de répétition se trouve à Bochum. Les deux villes sont situées dans une région appelée « Ruhrpott ». Il y avait des mines de charbon auparavant ici, ainsi que des aciéries.
C´était il y a longtemps mais malgré ses efforts, la ville reste sombre. Mais je crois que de nombreuses villes sont ainsi. Peuplées de gens gris, toujours pressés et inquiets, comme des zombies dans une ville sombre, quelque part dans ce monde.

Avez-vous déjà joué en France ? Serez-vous sur scène à Paris cette année ?

Nous n´avons hélas jamais joué en France, mais ce serait un grand plaisir, surtout à Paris !

Merci pour vos réponses !

Merci, j´espère que tu as pu comprendre mon « allemand-anglais ». Amour et Paix !

www.atomicneon.de
www.facebook.com/theatomicneon